Solar Roadways : la route du futur existe déjà !

Histoire du projet

Solar Roadways : un projet novateur auquel personne ne croyait lors de sa fondation en 2006, à part ses concepteurs, Scott et Julie Brusaw, qui l’ont mis au point.

En 2009, le couple d’ingénieur américains reçoit des fonds en provenance du ministère des transport (Department of Transportation). Ces fonds de recherche (Small Business Innovation Research) s’élevaient à 100 000 dollars. Ils étaient destinés à vérifier la fiabilité du projet.

Deux plus tard, le projet Solar Roadways reçoit, du même ministère, une nouvelle dotation de 750 000 dollars pour construire un parking solaire de 3,7 mètres sur 11. Un premier prototype de cette nouvelle chaussée révolutionnaire était né.

En Avril 2014, pour financer ce projet qui coûte cher, mais qui est plus que prometteur, Solar Roadways lance une campagne de crowdfunding sur la plateforme participative Indiegogo. Deux mois plus tard, la campagne a remporté beaucoup plus que prévu, puisque plus de 2,2 millions dollars ont été levés !

Novembre 2015, une des vidéos mis en ligne par les Brusaw a été vue par plus de 20 millions de personnes. C’est dire combien ce projet soulève aujourd’hui la curiosité et l’enthousiasme.

De quoi s’agit exactement ? Quels sont les caractéristiques de cette Solar’s Roadway et en quoi cette innovation pourrait bientôt bouleverser nos habitudes de conducteurs ?

La route 2.0

Le projet Solar Roadways vise à remplacer nos traditionnelles routes de bitume par des routes infiniment plus fonctionnelles, capables entre autres de générer des économies d’énergie considérables !

Et si ces routes sont particulièrement économes en énergie, c’est qu’elles sont capables d’en produire: elles incluent, en effet, dans leur infrastructure des panneaux solaires. Voilà pour l’aspect transition énergétique.

Pour l’aspect pratique, il faut souligner que ce type de revêtement ne craint ni le gel ni la neige, puisqu’il est en mesure de les faire fondre ! Quant aux risques de dérapage liés à une chaussée mouillée, les ingénieurs de Solar Roadways ont décidé de le minimiser, sinon de le faire disparaître grâce à un revêtement rainuré. Pour couronner le tout, cette route du futur est capable de s’auto-nettoyer (self-cleaning Glass).

Un autre aspect résolument novateur de ce nouveau type de chaussée est l’utilisation du Li-Fi, cette technologie révolutionnaire basée sur les LED. Par le biais de LED contenues dans le revêtement, cette chaussée 2.0 sera capable de communiquer aux usagers, en temps réel, tant la signalisation autoroutière que l’état du trafic !

C’est pour quand ?

Solar Roadways, c’est pour bientôt ; même si le coût de ce type de revêtement est trois fois plus élevé que celui d’une route en bitume. Etant considéré les économies d’énergie que peut générer Solar Roadways, l’investissement serait, de toute manière, rapidement amorti. Songeons, en effet, que si le réseau de route américain était refait avec ce type de technologie la production d’électricité qui en résulterait serait le triple de la production actuelle des USA ! De quoi faire réfléchir les investisseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *